Diamondfacts.org

 

 

 

La DDI (Diamond Development Initiative) a été créée pour améliorer les conditions de travail des ouvriers dans les mines artisanales.


La DDI (Diamond Development Initiative) vise à définir des méthodes viables pour garantir que les diamants sont extraits et distribués au profit des communautés locales et des gouvernements nationaux. Contrairement aux mines formelles plus traditionnelles que l’on trouve en Afrique du Sud, au Botswana et en Namibie, l’extraction alluviale informelle (également appelée extraction artisanale) s’effectue à petite échelle, généralement par des individus, des familles ou des groupes utilisant des outils rudimentaires pour extraire des diamants.

La plupart des activités d’extraction artisanale ont lieu près des zones de gisements alluviaux (diamants présents dans des gisements de sable, de gravier et d’argile, naturellement charriés par l’érosion de l’eau et déposés le long des rives des cours d’eau, sur les côtes ou au fond de l’océan). Il existe de nombreux problèmes liés aux conditions de travail des ouvriers de ces petites mines de diamant informelles : entre autres, les environnements insalubres, non réglementés et parfois dangereux au sein desquels travaillent les ouvriers, sans oublier le fait qu’ils risquent d’être exploités puisque la plupart d’entre eux ne connaissent pas la réelle valeur des diamants bruts. Dans de nombreux cas, les ouvriers n’ont pas d’autre choix que de travailler dans ces mines et doivent se contenter de salaires misérables pour subvenir aux besoins de leurs familles. La situation à laquelle ils font face aujourd’hui reflète les défis fondamentaux de la pauvreté extrême et le manque d’infrastructures, de systèmes ’éducation et de santé de base dans les pays ravagés par la guerre.

Née d’un partenariat entre des gouvernements, des ONG et l’industrie du diamant, la DDI cherche à améliorer les conditions de travail et les systèmes de production dans les mines alluviales artisanales en tirant parti des bases établies par le Processus de Kimberley. Son objectif consiste à développer une meilleure compréhension des problèmes et à mettre en œuvre des projets pilotes dans des communautés locales d’extraction alluviale informelle à petite échelle pour résoudre les difficultés en matière de conditions de travail, de prix équitables et de standardisation.

En association avec d’autres programmes similaires comme le Mwadui Community Diamond Partnership, la Peace Diamond Alliance, Diamonds for Development et le projet Communities and Small Scale Mining de la Banque Mondiale, il sera possible de faire changer les choses concrètement et durablement pour le million de personnes (et leurs familles) dont la survie dépend de l’extraction artisanale.

 

Sources

[click here] to visit the World Diamond Council website


[click here] to visit the Kimberley Process website

Benefits to Botswana of cutting and polishing

[Click here]
to see how local Botswana residents are learning a new trade.

Vidéo faire la différence

Vidéo Faire la différence:

voyez l’impact positif qu’ont les diamants dans de nombreux pays africains.

Les Diamants de la guerre et le processus de Kimberley

Pour en savoir plus, cliquez ici >